Les démarches d’évaluation réalisées sont …

  1. Des évaluations chemin faisant (en dynamique) (1). Elles permettent d’éclairer les fonctionnements d’acteurs à l’œuvre, d’analyser la cohérence entre les dispositifs d’appui, les organisations et leur ancrage territorial, d’aider à la décision : réajustement des objectifs, adaptation des moyens aux effets et impacts recherchés. Lire la suite…
  • Des évaluations post-action (2). Elles permettent de faire un état des lieux de résultats, de les resituer au regard des objectifs initiaux, d’en analyser les lignes de forces et les limites pour améliorer le renouvellement des dispositifs et pratiques des acteurs. Lire la suite…
  • Des évaluations de l’utilité sociale des organisations (3). Centrées sur les effets de l’action des organisations et entreprises de l’ESS, elles visent à rendre compte des effets et impacts de leurs actions tout en les reliant aux modes d’action mis en œuvre. Basée sur des processus participatifs, elles visent à améliorer le fonctionnement de l’organisation, son positionnement dans son environnement et sa reconnaissance. Lire la suite…

Nos méthodologies d’évaluation sont mises en œuvre auprès d’acteurs publics comme privés.

(1) Évaluation en dynamique

  • Évaluation du programme Dynamiques Territoriales de la Fondation de France (depuis 2014)

La démarche « Dynamiques territoriales » permet d’expérimenter la façon dont des interventions ciblées sur des territoires contribuent à renforcer l’impact de l’action de la Fondation de France sur le bien être des populations et le développement social des territoires. L’expérimentation est conduite entre 2014 et 2021.

L’évaluation est requise aux fins d’apprécier les effets des projets soutenus sur les populations de six territoires choisis pour leur diversité et celle des problématiques rencontrées. Un des enjeux est de mettre en valeur la plus-value des processus participatifs et des coopérations expérimentées face aux difficultés de développement territorial.

L’efficience des pratiques méthodologiques est également abordée, dans leur capacité à conforter les résultats des projets et dans une visée d’analyse des modalités propices à l’optimisation de l’action de la Fondation de France.

Territoires du programme :

Hautes Alpes (Hors Piste)

Agglomérations de Lens Liévin Hénin Carvin (Mine d’idées)

Nord Gironde (Vendanges d’idées)

Le Saumurois et Vallées d’Anjou (Pétillantes Initiatives)

Le Nord Isère (Tissage d’initiatives)

L’agglomération de Mulhouse (Mécanique des idées)

  • Étude évaluative de la mise en œuvre du dispositif « Emplois d’Avenir» dans les champs du sport et de l’animation – Ministère des la Jeunesse, de la Ville et du sport

Analyser du déploiement des emplois d’avenir dans le champ du sport et de l’animation afin de déterminer des axes de progression concernant à la fois la capacité et les bonnes pratiques des acteurs territoriaux à travailler ensemble autour d’une démarche d’emploi (repérage, pré-positionnement, insertion, formation-qualification, mise à l’emploi et tutorat), en repérant les freins et les leviers de la gestion du parcours du jeunes (institutionnels, employeurs, réseaux d’accompagnement) et en recherchant l’optimisation des modalités institutionnelles d’intervention et de la consolidation de la capacité des employeurs vis-à-vis de ces publics (2014).

 

  1. Exemple approfondi : Midi-Pyrénées

Dans un contexte marqué par des inflexions politiques (réforme des collectivités), incidentes notamment sur le modèle économique du dispositif, la démarche d’évaluation du DLA en Midi Pyrénées présentait la spécificité de chercher à articuler l’évaluation de l’opérationnalité du dispositif à l’appréciation prospective de son ancrage sur les territoires. Les analyses à l’échelle de la Région et des 8 départements, ont été approfondies sur 5 territoires infra-départementaux (Communautés d’Agglomération, Pays, Parc Naturel Régional) et sur les territoires de la politique de la ville (CUCS). L’évaluation a permis de valoriser les effets et impacts du DLA en confirmant la relation entre les démarches d’accompagnements et le maintien (voire le renforcement) de l’emploi associatif, et en mettant en lumière sa potentialité structurante pour les activités d’utilité sociale. Des préconisations ont été appréciées quant au fonctionnement et au pilotage du dispositif, à son articulation avec acteurs, et à son ancrage territorial. (2012 – 7 mois)

  1. Autres réalisations
  • Évaluation du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) en Ile de France, maîtrise d’œuvre déléguée à L’Atelier Coopératif (septembre 2009 à janvier 2010) ;
  • Évaluation du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) en Poitou-Charentes croisé avec les Emplois Tremplins, commanditée par la DRTEFP, la DRCDC, la Région ; (avril à octobre 07) ;
  • Évaluation du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) en Bretagne, commanditée par la DRTEFP, la DRCDC, la Région Bretagne (déc. 2007 à juil. 2008).

 

  • Accompagnement d’une démarche d’auto-évaluation de la Maison de l’Emploi Sud-Vaucluse

Il s’est agi d’accompagner la Maison de l’Emploi Sud Vaucluse dans la mise en œuvre de la démarche d’auto évaluation, tel qu’envisagé dans l’arrêté du 21 décembre 2009 portant cahier des charges des Maisons de l’Emploi et en cohérence avec le guide d’auto évaluation promu par l’État et Alliance Ville Emploi. En 2011, la démarche portait sur les actions de facilitateur de la clause sociale et celle du centre ressource entreprises. (2011) 

(2) Évaluation Post-action

  • Enquête sur la formation des Emplois d’avenir et évaluation de l’ADEC Etat / UNIFORMATION, avec l’appui de SED et d’INSERCALL

L’enquête porte sur la formation des Emplois d’Avenir par UNIFORMATION et contribue à éclairer l’évaluation de l’ADEC (Accord sur le développement de l’Emploi et des Compétences), ce dernier portant notamment sur l’ingénierie mise en œuvre. (2015-2016)

 

  • Assistance technique pour l’évaluation du programme régional de développement de l’économie sociale et solidaire (PROGRESS) et appui à la redéfinition de l’intervention régionale en faveur du développement de l’économie sociale et solidaire

En 2007, la Région a adopté le PROGRESS dont l’objectif général est de favoriser le développement de l’ESS en tenant compte des spécificités et des particularités de ce champ.

L’ambition générale de la mission est de nourrir la redéfinition de la politique régionale de l’ESS. Elle suppose de tenir compte de l’évolution de la structuration du champ de l’ESS, tout autant que d’éléments forts de contexte, à l’instar de la réforme des collectivités ou de la requalification des objectifs stratégiques liée à la réforme des fonds structurels.

Elle a pour horizon le changement d’échelle de l’ESS, celui-ci reposant sur un double défi : le développement de la capacité de réponse aux besoins sociaux et sociétaux par l’ESS et la consolidation des modèles économiques des organisations de l’ESS. Cette évaluation a été réalisée en collaboration avec le cabinet Eureca (2013 – 8 mois)

 

  • Étude évaluative de la mise en œuvre du dispositif « Parcours Animation Sport »

Mis en œuvre depuis 5 ans par le Ministère des Sports, le dispositif Parcours Animation Sport (P.A.S) visait à amener vers les métiers de l’animation sportive les jeunes de 16 à 30 ans, en difficulté d’insertion sociale et professionnelle, notamment issus de ZUS et nourrissant une passion pour le sport et l’animation. L’étude constituait l’opportunité, après 5 années de fonctionnement, de porter attention aux dimensions qualitatives du dispositif, au double sens de ses modalités de fonctionnement (cohérence des moyens, et en particulier dynamique partenariale), et de sa portée. Approfondie sur 5 régions, l’étude évaluative a permis d’objectiver des points de maturité du dispositif, d’analyser les bonnes pratiques et de valoriser des améliorations possibles en relation avec l’évolution du contexte socio-économique et des politiques publiques que le dispositif concernait. (2012 – 8 mois)

(3) Évaluation de l’utilité sociale ou de la responsabilité sociale des entreprises

  • Accompagnement de l’Agence pour la Gestion, la Liaison et le Conseil aux Associations (AGLCA) et formation à l’élaboration de son projet stratégique

Association agissant depuis 1966 sur Bourg en Bresse, forte de 26 salariés, ses missions sont aujourd’hui organisées autour de trois objectifs : gérer les locaux à disposition des associations et des familles sur la Ville de Bourg-en-Bresse, mettre à disposition du public un ensemble de services techniques et favoriser le développement de la vie associative sur le secteur. C’est à l’aune d’une double nécessité que l’association a confié à L’Atelier Coopératif l’élaboration de son projet stratégique, référant au passé (réviser un projet associatif daté de six années) comme à l’avenir (anticiper le devenir et l’évolution de l’AGLCA dans la perspective d’un nouveau positionnement géographique et stratégique). (mai 2013 – avril 2014)

  • Accompagnement de la démarche PROGRESS du CNLRQ

Démarche qualité spécifique au Comité national de Liaison des Régies de Quartier, expérimentée sur 15 Régies de quartier volontaires en 2007-2008 et pour lequel l’enjeu a été de finaliser et de valider le processus méthodologique (Collaborations avec les cabinets Contrechamp, Les ateliers Coopératifs, et Co Cités), aujourd’hui généralisé et proposé à l’ensemble des Régies.

L’Atelier Coopératif a accompagné les Régies suivantes : Régie de Territoire de Lunel, Régie de Quartier de Valence et Régie de Quartier d’Agen (2008), Régie de Territoire du Creusot, Régie Services 13 de Marseille, Régie Insersud de Poitiers. (2017)

  • Dispositif d’accompagnement DEVUSE

L’Atelier Coopératif a collaboré à l’élaboration puis accompagné deux structures associatives en Poitou-Charentes dans le cadre du DEVUSE (Dispositif d’Évaluation et de Valorisation de l’Utilité Sociale en Environnement développé par le CNAR Environnement), projet du CNAR Environnement. (2009)

  • Etude sur l’utilité sociale des organisations de l’ESS en PACA

« Une comparaison interrégionale et intersectorielle des guides ou démarches d’évaluation de l’utilité sociale générée par les entreprises et les organisations de l’E.S.S. », recherche action réalisée par l’Atelier Coopératif en partenariat avec le CCPAM, financé par la DIIESES (Délégation Interministérielle à l’Innovation, à l’Expérimentation Sociale et à l’Économie Sociale).

Travail de comparaison, de capitalisation des guides et démarches existantes en vue de produire un manuel méthodologique pour les acteurs de l’évaluation de l’utilité sociale. (2007)

Synthèse des travaux